JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

MINT

 In Histoires

« Mint proposera à ses auditeurs un programme à forte coloration musicale pop-rock, en plus d’un fort contenu impertinent et particulier, elle s’adressera à un public cible âgé de 25 à 44 ans et sera hébergée pour une diffusion communautaire, sur les fréquences actuelles de Contact 2 et de Bxl » C’est par ces mots que Jean Lou Bertin, le nouveau « station manager » de Mint,  présentait la nouvelle radio sur le site tuner.be un mois avant son démarrage officiel.

La nouvelle station « pop-rock » du groupe RTL sera lancée le 25 janvier 2007 avec l’objectif de faire oublier Contact 2, le programme adulte de Contact, et Bxl – la City radio – qui n’avaient pas atteint leurs objectifs d’audience.

Mint réunis assez vite une communauté d’auditeurs attirés et séduits par son ton frais et décalé, qui tenait la promesse de départ de proposer autre chose sur la bande FM. Les premiers résultats d’audience étaient prometteurs: 1 ans après son lancement Mint était déjà crédité de 120.000 auditeurs, ce qui représentait 25% de plus que les prévisions de ses fondateurs.

Malgré son audience et la qualité de ses programmes, Mint fût recalée lors de l’appel d’offre du plan de fréquence de 2008, en raison de son appartenance au groupe RTL, qui postulait déjà pour les deux meilleurs réseaux de fréquences avec ses 2 produits phares : Bel RTL et Radio Contact.

Pour le CSA donner un troisième réseau de fréquences à Mint aurait entraîné un déséquilibre au profit de RTL. Le refus d’autoriser Mint fût suivis par une vague de protestation des auditeurs, qui ne comprenaient pas cette décision, ils furent plus de 70.000 à signer une pétition en faveur de leur radio, épaulé par une campagne de presse et de soutient de la part des médias du groupe RTL et d ‘une série d’artistes programmés sur les antennes de Mint

Le 29 juillet 2008, l’IBPT (la police des ondes) saisit les 2 émetteurs de Mint à Bruxelles qui opéraient sur 92.1 et 106.1 Mhz. Les deux fréquences de Mint  avaient étés attribuées à d’autres radios bruxelloises (le 92.1 à Radio Campus, et le 106.1 à la radio turque Gold Fm).

Le 30 octobre 2008 le recours introduit par Mint devant le conseil d’Etat fût perdu, avec pour conséquence la coupure des émetteurs de province. Mint poursuivit ensuite sa vie en version light sur internet et sur diverses plateformes numériques.

Le 30 aout 2008 l’équipe de Mint réalisa une émission d’adieu qui reflète bien l’esprit décalé de la radio. Les animateurs de Mint règlérent aussi leurs comptes avec ceux qu’ils estiment être la cause de l’arrêt de la radio.

La saisie de Mint en Direct

 

 

La dernière émission de Mint en 2008

 

En bonus parmi tous les soutiens de Mint nous vous proposons de relire la lettre ouverte des artistes et des acteurs culturels belges au monde politique, publiée le 12 juin sur le site média Tuner.be

« Nous apprenons dans la presse la possible disparition de Mint La radio Pop/Rock dans le cadre de la procédure d’attribution des réseaux et souhaitons vous faire part de notre étonnement et de notre indignation !

Nous comprenons très mal que la seule radio privée musicale actuelle qui fait la part belle aux artistes belges ainsi  qu´aux nouveaux artistes francophones et qui puisse leur assurer l´indispensable promotion dont ils ont besoin, soit amenée à disparaître tout simplement du paysage radio !

Que ce soit l´organisation des concerts « très très » privés qui ont mis en avant ou vu émerger des artistes comme Ours, Renan Luce, Saint André, Suarez ou plus récemment dEUS, Girls in Hawaii Arid et bien d´autres, Mint a développé dans le ton et la couleur qui sont les siens une identité et une plateforme privée de promotion musicale et culturelle en Communauté française et en Belgique qui reste unique à ce jour ! »

Actualisation :

A la surprise générale en décembre 2015 Mint annonce sur les réseaux sociaux le recrutement d’animateurs et de chroniqueurs, préfigurant un retour à une version animée du programme, et de fait le 4 janvier 2016 Mint fait son apparition sur les antennes des deux réseaux provinciaux : Must Fm et Maximum Fm respectivement le réseau de la province de Namur / Luxembourg et la province de Liège, sous la forme d’une syndication diffusée quelques heures quotidiennement sur les radios qui gardent leurs nom propres.  Le 30 mai 2016 Mint passe un accord de collaboration avec la radio bruxelloise BX Fm qui diffuse certains éléments de Mint sur son antenne.

Ces accords furent assez vite arrêtés en raison de l’opposition du CSA saisis de plusieurs plaintes d’autres radios de la fédération Wallonie Bruxelles. Les radios concernées ne diffusèrent alors plus que quelques capsules d’infos musicales griffées Mint et une programmation d’inspiration pop-rock.

En mars 2019, était annoncé dans le quotidien le Soir une nouvelle version de Mint, dans le cadre du nouvel appel d’offre Fm et Dab+. Une candidature qui sera à nouveau rejeté par le CSA en juillet 2019. Suite à ce nouvel échec RTL annonça dans un communiqué de presse la fin définitive du projet de Mint.

                      Annonce du nouveau Mint dans le quotidien Le Soir (extrait de l’interview de Philippe Delusine, ceo de RTL)

L’équipe de Mint fît, à nouveau, ses adieux le samedi 31 août à l’occasion d’une émission spéciale, où on appris que la fin de Mint n’en était pas vraiment une, dans la mesure où la radio poursuivait de nouveau ses émissions sous forme d’un simple flux musical diffusé sur internet, peut être l’occasion d’un futur nouveau retour de la radio Pop Rock si l’occasion se présente…

 

extrait des dernières minutes animées de Mint en 2019

 

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search