JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Radio Grand Tubize

 In Histoires

 

Comme nous l’avons déjà expliqué dans d’autres articles, les divergences de vues dans les radios locales des années 80 entraînaient bien souvent la création de nouvelles stations lancées par les dissidents. Ce fut aussi le cas à Tubize (dans l’ouest du Brabant wallon) où non contente de se diviser, les promoteurs des radios utilisèrent des noms très proche susceptible de créer la confusion chez l’auditeur.

La station dont nous parlerons aujourd’hui s’appelait Radio Grand Tubize. Elle était une des dissidences de radio Goffin Grand Tubize, elle-même issue d’une séparation de la première radio libre de Tubize radio Goffin (Goffin est le nom du fondateur des forges de Clabecq, une commune de l’entité de Tubize). Une autre scission de Radio Goffin Grand Tubize donna naissance à Radio Astrale. 

Ce sont comme souvent des oppositions entre tenant de programmes pour les personnes âgées et ceux qui désiraient faire des programmes plus jeunes qui sont la cause de ses divisions entre radios. C’est donc en juillet 1982 que RGT (Radio Grand Tubize) démarra sur 100.8 MHz avec les 14 animateurs les plus jeunes et les plus « professionnels » de Radio Goffin Grand Tubize. L’équipe aménage un studio dans un premier temps au-dessus d’un café près de la gare, elle passa ensuite quelques mois dans une cave chez un particulier et en janvier 1984 elle dénicha une maison de trois étages Chaussée de Mons.

A l’occasion de son déménagement RGT opta pour un ton résolument jeune, pour se différencier des autres stations de la localité qui s’adressaient plutôt à un public appréciant les dédicaces et la variété. Elle s’associa à SIS pour la diffusion de journaux d’informations et avec Belga life qui promotionnait des concerts en Belgique.

RGT connu elle aussi une dissidence avec radio Intime dont les promoteurs voulaient faire plutôt une radio de type socioculturelle sans publicité qui n’eut qu’une brève existence.

La zone de diffusion de RGT n’était pas très étendue, ce qui poussa les responsables à envisager l’ouverture d’une fréquence dans la commune voisine de Braine-le-Comte afin d’assurer à la fois une présence locale et aussi le développement publicitaire des activités. La radio vivait d’animations locales pour lesquelles elle étaient très présente et des rentrées de la publicité grâce à une régie commune avec des radios d’Ecaussines et de Nivelles.

En 1986 les premières autorisations sont accordées, si elle veut survivre RGT doit quittez Tubize où le nombre de radio est trop important par apport aux fréquences disponibles. Elle s’installe à Braine-le-Comte et devient radio 7. Elle s’intégra ensuite au mini réseau Riva fm qui possédait un émetteur à Braine l’Alleud et à Nivelles.

Le Soir 1982.

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search