Tropique fm (Rixensart)

 In Histoires

Tropique FM émettait depuis la commune de Rixensart dans le centre du Brabant wallon. Contrairement à ce que pourrait laisser croire son nom, elle ne diffusait pas spécialement de la musique tropicale. Sa programmation musicale était composée de Hits et de morceaux cool tempo. Son nom était plus un positionnement marketing et une manière de se différencier qu’une identité sonore.

Si Tropique FM apparait sur les ondes en 1985, son histoire est plus ancienne et remonte en 1979 avec radio Inter Galaxie, une station lancée à Rixensart par des cibistes.

Comme presque toutes les radios, au cours de son histoire elle subit des saisies, des changements d’équipe, des départs, des arrêts et des reprises d’émissions. C’est à l’occasion d’un changement de fréquence (du 103.6 Mhz sur 100.4 Mhz) qu’Inter Galaxie devient Tropique FM un changement de nom qui va de paire avec une volonté de renouveau et de professionnalisme.

Ses changements lui  permettent d’obtenir une autorisation d’émettre lors du premier plan de fréquence sur 106.2 Mhz. Si cette autorisation est une bonne nouvelle, la radio est confrontée à un phénomène bien connu dans le monde des radios libres : la dissolution progressives des équipes au fil de l’évolution personnelle, familiale et professionnelle des animateurs et au difficile renouvellement des équipes bénévoles accentué par le fait que la radio ne se trouve pas dans une agglomération urbaine.

C’est dans ce contexte qu’en 1989 Tropique FM quitte le local qu’elle occupait dans la commune de Bourgeois faute de moyens humains et financiers suffisant, pour se rapprocher de la maison des jeunes de Rixensart où elle s’intègre aux activités de celle-ci. Certains des animateurs de Tropique FM connaissaient bien la MJ pour y avoir eux-même fait de la radio au tout début des années 80, sur l’antenne de Radio Margot, une des plus anciennes radio de la région mise sur pied par les amis de la Terre. Les anciens de Tropique FM l’avait quittée à l’époque à cause de son orientation jugée trop à gauche dans cette comme bourgeoise du Brabant wallon.

L’intégration à la Maison des jeunes permit à Tropique Fm de poursuivre de manière plus réduite ses activités ce qui ne l’empêcha pas de continuer à décliner et à subir la lente érosion de ces équipes. Petit à petit Tropique FM devenait une radio pour senior avec beaucoup de plages de musique non-stop et un baisse de ses revenus. Les réseaux étaient en même temps en train de former et prospectaient les radios indépendantes pour relayer leurs programmes.  Pour éviter la déconfiture totale de leur association les responsables de Tropique FM se mirent eux aussi à rencontrer divers réseaux. Radio Contact et Fun radio sont approchés, mais c’est finalement Nostalgie qui l’emporte suite à l’échec de ses négociations avec Antipode.

En 1992 Tropique FM devient donc Radio Nostalgie Brabant wallon avec quelques animateurs et émissions produites en local. Une collaboration qui cessa en 1994 suite au renouvellement des autorisations, qui voit la licence passée de Tropique FM à Nostalgie et qui attribue la fréquence 104.5 Mhz à Wavre. Tropique Fm n’est plus alors qu’un relais passif de Nostalgie, la radio ne possédait d’ailleurs plus de studio, la présence dans une maison de jeunes étant incompatible avec la diffusion d’un réseau commercial.

 

un extrait de tropique fm en 1988

 

Dans la presse: La Dernière Heure du 08 mars 1988

Merci à Bernard Martin pour sa collaboration à la rédaction de cet article

 

 

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search