JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

NRJ Liège

 In Uncategorized

 

 

 

 

 

 

Si nous consacrons aujourd’hui une archive spécifique à NRJ liège, c’est parce que c’est dans la cité ardente que la radio à la panthère a été diffusée pour la première fois, avant l’arrivée officielle du réseau en juin 1994.  C’est  en 1988 que la station  « Actuelle radio » (Ex WLBQ) reprend par satellite les programmes de NRJ France, avec un décrochage belge.

Le logo d’actuelle radio en 1985.

 

Nous vous invitons à regarder sur la page d’accueil du site, la vidéo exclusive avec l’interview de l’administrateur délégué de NRJ Liege >>>>

 

Un peu d’histoire :

En 1994, c’est le renouvellement des premières autorisations de 1987/1988. C’est aussi l’occasion pour les autorités de l’audiovisuel de procéder à des changement de fréquences officiellement selon les demandes et les appréciations des opérateurs en place et des nouvelles demandes. C’est ainsi que l’association qui diffuse NRJ depuis 1988, ( avant cela elle avait diffusé WLBQ et Actuelle Radio en collaboration avec le quotidien La Libre Belgique) perd sa fréquence 100.1 pour se retrouver sur 105.7 Mhz.

Le groupe NRJ, s’il veut « maintenir sa position » doit retrouver des conditions techniques à la hauteur de ses ambitions. C’est ainsi qu’il porte son dévolu sur un autre opérateur mieux servis techniquement ( Radio Manathan 103.3 Mhz ) tandis que la fréquence 105.7 Mhz servira à diffuser Chérie FM, pour laquelle les enjeux ne sont plus les mêmes à partir du moment où NRJ est déployée comme réseau.

La Même mésaventure est arrivée à Charleroi, ou au même moment Chérie FM perd sa fréquence régionale pour elle aussi atterrir sur une longueur d’onde nettement défavorable. (105.6 Mhz) Encore une fois le groupe NRJ doit débourser de l’argent pour racheter un opérateur plus puissant  (Canal 5)

Ce « mauvais traitement » de la part des autorités avait déjà alertés en 1993 les responsables des 2 réseaux français opérant à l’époque en FWB ( Chérie FM et Europe 2) lorsque suite à une plante d’une radio flamande, Chérie Fm et Europe 2 avaient été saisies à Bruxelles.                     Les directeurs des 2 stations firent remarquer « que ces saisies ne touchaient que les émetteurs d’origine française et que les réseaux belges eux aussi en surpuissance n’étaient pas inquiétés » (la Libre Belgique du 10 novembre 1993). Le groupe NRJ lança alors au Conseil d’Etat un recours en annulation contre ces décisions.  Les responsables de Chérie FM  publièrent un communiqué dans lequel  « Les radios s’étonnaient que leurs anciennes fréquences aient étés systématiquement données à certains réseaux. Ils constatèrent aussi qu’ils devaient se contenter d’une puissance de 100 à 750 watts alors que leurs concurrents bénéficient de 1 à 5kw »  (la libre Belgique du mardi 15 mars 1994).

Le Conseil d’Etat donna raison aux plaignants, mais dans les faits les autorisations sur les nouvelles fréquences furent maintenues.

 

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search