JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Radio Basse Meuse / FM la Meuse ( Liège)

 In Histoires

 

Crée en 1979 par quelques disc-jockeys, Radio Basse Meuse fut une des toutes premières radios libres liégeoises. Elle émettait sur 103.6      Mhz et s’installa finalement au 60 rue du Pot d’Or au-dessus d’un magasin de hifi.  La jeune station pouvait ainsi bénéficier de matériel de studio et d’émission de qualité. Les émissions de RBM rencontrèrent pas mal de succès. La station fut aussi une pépinière de talents. Elle donna ainsi leur chance à Frédérique Ries qui y a débuté d’abord comme secrétaire, à Pierre Bail (passé à RTL TV), à Michel Vincent (RTBF-Liège), à Serge Pirotte et Bernard Dobbeleer pour ne citer que quelques exemples parmi les plus connus.

RBM fut aussi la première radio de la cité ardente à émettre 24h sur 24 avec des animateurs et à diffuser de l’information en collaboration avec le journal La Meuse. Elle confia sa régie à IP, la régie publicitaire de RTL qui vendait des espaces publicitaires sur les plus importantes radios des années 80 comme Radio Contact à Bruxelles et  Radio Métropole à Charleroi.

un extrait d’une émission de RBM en mars 1982.

 

En février 1982, elle défraya la chronique en étant attaquée en justice par la RTBF  pour la diffusion de messages publicitaires sur base de l’arrêté royal de 1981 qui interdisait la publicité sur les ondes. Les six administrateurs de RBM furent condamnés en appel à payer symboliquement 1.560 FB soit 38,67€. En première instance, ils avaient été condamnés à payer 51.000 FB (1.264€). L’astreinte de 100.000FB (2.478,93€) fut maintenue ainsi que la confiscation du matériel d’émission. Entre les deux jugements RBM avait bravé la loi poursuivant la diffusion de publicités, seule manière pour elle de survivre.

 

Lettre de l’avocat de la RTBF aux avocats de Radio Basse Meuse                « La Cité » du 30/09/1982 

 

En septembre 1982, suite à la décision d’appel, et à des dissensions au sein de l’équipe, la grande majorité des administrateurs et fondateurs de la radio décidèrent de fonder FM56 tandis que le reste de l’équipe avec l’aide d’André Maréchal a emménagé au dernier étage du 16 quai sur Meuse emportant le nom de Radio Basse Meuse, prête à entamer une deuxième vie. En plus d’être concurrente, les deux radios émettaient sur des fréquences (Trop) proche ce qui entrainait un brouillage mutuel de leurs émissions. RBM était installée sur 103.6 Mhz et FM56 sur 103.8 Mhz. Par la suite FM 56 s’est déplacée sur 103.9 Mhz afin de limiter les perturbations entre les 2 radios, parrallèlement elle déménageait son antenne sur le toit de l’hôpital de la citadelle.

 

                                                                                                                                                   « La Cité » septembre 1984

 

 

En 1983, sous la houlette de Bernard Collard qui a rejoint l’équipe en place, l’équipe s’étoffe avec de nombreux talents et de nouveaux administrateurs. Ont rejoint l’équipe jusqu’en 1985 et pour certains prolongé l’aventure avant une reconversion toujours dans le monde des médias: Luc Gochel (La Meuse, Sudpresse), Marc Vanesse (Le Soir, Université de Liège), le regretté Serge Darte (devenu Virgile Gauthier sur Radiolène-RTBF et plus tard directeur de l’Abbaye de Stavelot), Henri Botte (Peeters) à la production, Nathalie Wagelmans (Gabrielle Davroy, RTBF-Classic 21) pour n’en citer que quelques-uns.

              « Marie Claire » Novembre 1984                                                   « La Cité » septembre 1984

 

 

En décembre 1985, RBM est reprise par le Groupe Rossel (éditeur du Journal La Meuse sur Liège) Elle s’appelle désormais FM La Meuse et est structurée au travers de la S.A. Mediameuse avec le journal La Meuse comme actionnaire majoritaire à côté de quelques membres de l’équipe de départ dont Luc Gochel, Marc Vanesse, Serge Darte, Henri Peeters et Bernard Collard.

FM La Meuse suivra l’évolution des radios du groupe Rossel (avec ces stations crées à Bruxelles, Charleroi, Namur)  en passant sous le label RFM le 1er mars 1987, pour finalement devenir Bel-RTL, le 2 septembre 1991, qui figure aujourd’hui parmi les principales radios francophones du pays.

 

 

 

 

 

E

 

 

 

 

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search