JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Radio Schlip ( Louvain-La-Neuve)

 In Histoires

Quand on parle de radio et de Louvain-La-Neuve, on pense d’office aux pionniers de la radio libre d’animation locale en Belgique : Radio Louvain- La-Neuve (RLLN) dont l’échec de la saisie en octobre  1978 a donné un « coup de fouet » à la libération des ondes  et plein de gens l’envie de se lancer dans l’aventure des radios libres.

Ce que l’on sait moins c’est qu’une autre radio, bien plus discrète, émettait aussi sur le campus de Louvain-La-Neuve. Son nom : Radio Schlip. Cette station née en février 1979 avait une vocation plus musicale que son ainée. Le nom de la radio vient d’un album des schtroumpf (Le cosmo schtroumpf)  qui était populaire à’ l’époque

« Pour finir, le Grand Schtroumpf fait boire à tout le village une potion les transformant en « Schlips » : de petits êtres à la peau rouge et au cheveux noirs, vêtus de pagnes, et parlant « schlips ». source « wikipédia » 

Radio Schlip proposait une émission d’une heure tous les jours et deux émissions de deux heures en soirée ;

 

 

Selon ses fondateurs elle était une radio organisée par et pour les étudiants du site de Louvain-La-Neuve. Ses programmes se résumaient à passer de la musique et quelques informations culturelles et de l’animations de rues. Ses locaux étaient situés impasse de Picardie, l’immeuble le plus élevé de la ville qui permettait une installation optimale de l’antenne. un modèle « ground plane » à polarisation verticale.

 

La Tour Picardie                                                                                                               le point rouge montre l’endroit d’où émettait la radio

La particularité de cette radio était d’émettre sur une fréquence située totalement hors de la bande 100-104 Mhz,  dans laquelle les radios locales étaient tolérées. (en 1985 la bande Fm était « ouvert »e de 104 à 108 Mhz)
En diffusant sur une fréquence libre, mais interdite à l’époque aux radios libres, la station n’a pas manqué de se faire saisir la totalité de son matériel.

Après cette saisie elle est revenue sur les ondes avec seulement 10 W sur 102.4 Mhz. A cette époque, certaines radios libres s’engageaient dans une course à la puissance et se dotaient
d’amplificateurs délivrant des puissances de plusieurs centaines de Watt.
Radio Schlip n’avait pour ambition que de couvrir le campus de Louvain- la-Neuve et restait audible jusqu’à Ottignies, elle s’est refusée à s’engager dans cette surenchère aux Watt rayonnés.
Elle a cessé ses activités vers 1986 suite au départ du campus de son équipe fondatrice, arrivée à la fin de ses études. Cette situation s’est répétée pour radio Louvain la Neuve, qui elle aussi a été confrontée au départ de ses forces vives et aussi à une certaine lassitude de ses bénévoles.

Cette présence temporaire des étudiants fragilise souvent les projets de radios universitaires surtout quand elles ne disposent pas de moyens financiers leur permettant de disposer de personnel salarié permanent.

L’émetteur de 10w construit par un des membre de radio Schlip.

la

Merci à J. KREUTZ pour les informations au sujet de Radio Schlip
Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search