JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Radio Vers l’Avenir (Namur)

 In Histoires

 

Radio Vers dil’Avenir est née en mai 1983 à Namur, sur 100 Mhz. Un an auparavant une étude de faisabilité sur la création d’une radio de presse démontre que le prix serait trop élevé pour que Vers l’Avenir se lance dans la radio. Le Quotidien se lance alors dans une « opération cassettes » . Chaque soir des informations sont enregistrées et mises à disposition des radios locales sans contrepartie.

En novembre 1982 le principal concurrent publicitaire du journal (Rossel)  lance sa radio ( FM Namur). Décision est alors prise de riposter à cette attaque « inqualifiable »‘ en laçant Radio Vers l’Avenir. En même temps l’Association des éditeurs déclare revendiquer un certain nombre de fréquences « de presse » pour permettre à la presse écrite de concurrencer les radios libres

Le studio de la radio était installé dans le bâtiment du journal, Boulevard Mélot à Namur. Cinq journalistes de rédaction s’étaient portés volontaire pour présenter les informations : Michel Colinet, Jean François Paco, Robert Nicolas, Jean Claude Fyon et Eric Mulders. Les 4 premiers poursuivaient leur travail eu sein de la rédaction, le 5e travaillait lui à temps plein pour la radio.

Du côté de l’équipe d’animation Vers l’avenir ne veut travailler qu’avec des pros. Durant des semaines elle ratisse la Wallonie et Bruxelles à la recherche d’animateurs. La pêche fût bonne, elle ramena dans ses filets   Julie (ex Contact) Pascale Williem, Piou, Jean Paul Lefebvre, Marc Bouvier, Patrick Olivier (Patrick D’orval )… Tous les animateurs de la radio étaient rémunérés, ce qui pour l’époque était un exception, la plupart des radios fonctionnaient encore avec une majorité de bénévoles. Cette volonté de s’adjoindre une équipe de professionnel de la radio permit à Radio vers l’Avenir de rivaliser avec le décrochage locale de la RTBF tant au niveau de l’information locale que des émissions d’animation dont ‘le café du commerce, ‘la baraka jeu’, ‘à plein tubes’…

Autre fait marquant, la radio fut sans doute une des seules, surtout de cette taille, à n’avoir jamais été saisie.

En 1987 les premiers réseaux apparaissent avec SiS et Radio Contact, Radio vers l’Avenir suit le mouvement et développe sa collaboration avec cinq radios « de base’ et 7 radios complémentaires, indépendantes, mais bénéficiant de la structure de Vers l’Avenir. La suite de l’histoire de Radio Vers l’Avenir est étroitement lié à la faillite de SiS en 1988. Les 3 stations qui appartenaient en propre à SiS sont reprisent par le franchisé Nostalgie du nord de la France. Un an plus tard celui ci tombe à son tour en faillite et les 3 stations SiS passent sous la propriété du groupe NRJ.

Vers l’Avenir rachète alors la marque Nostalgie mais est privée des grandes villes qui sont aux mains de NRJ avec le programme Chérie FM. C’est donc au départ de Namur que se construit le développement de la marque Nostalgie avec les partenaires radios qui profitaient déjà des programmes et une partie des anciens franchisés SiS.

L’objectif du groupe de presse est d’être présent hors de la zone habituelle de lecture du journal ( Charleroi et Liège)

En février 1993 Nostalgie s’implante à Bruxelles et y installe sa tête de réseau, Namur devient alors un simple relais passif du programme.

Entre temps la marque Nostalgie à été rachetée en France par le groupe NRJ ce qui permet, en Belgique, le développement du réseau sur toute la Wallonie. Si le journal reste associé à la radio, petit à petit l’implication de Vers l’Avenir au sein de la nouvelle structure va diminuer au profit de l’actionnaire français. En 2007 l’Asbl « évéché de Namur » sort de l’actionnariat, laissant tout le loisir à NRJ de devenir majoritaire.

 

Un extrait de Radio Vers l’Avenir lors des fêtes de Wallonie en 1986

 

Un petit bout de l’histoire de Radio Vers l’Avenir racontée par Jean François Paco

Une publicité pour la version belge de Nostalgie

 

 

Pour bien comprendre toute la saga de SiS et la reprise des stations par Nostalgie France et Vers l’Avenir nous vous proposons un résumé de la situation par les services du CSA.

 

 

Une publicité d’époque pour le lancement de la version belge de Nostalgie.

 

 

 

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search