JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Radio Aurore (Boitsfort)

 In Histoires

Radio Aurore est née, le 29 février 1980 à Watermael-Boitsfort dans le Sud-Est de Bruxelles.

Pour raconter son histoire, il faut se replonger dans le contexte du début des années 80. La FM intéressait de plus en plus de monde et l’envie de fonder une radio était évidente pour Maurice Heremans. Une fois le projet concrétisé Maurice et ses associés se sont mis à chercher un nom pour leur nouvelle radio libre. il y passèrent toute la nuit et ce n’est qu’aux petites heures du matin à l’aurore plus exactement qu’ils trouvèrent enfin le nom de leur radio…

Cette Initiative visait à créer une radio pluraliste la plus ouverte possible aux groupements à vocation culturel et autre. Radio Aurore se voulait aussi un lieu de rencontre des habitants. A ses débuts elle comptera jusqu’à 37 animateurs d’une moyenne d’âge de 30 ans. L’investissement de départ était de 50.000  francs belges (environ 1.500€). Le fond de roulement était généré par une participation financière des groupes accédants à l’antenne et par les cotisations des animateurs.

La radio émettait sur 102.0 MHz avec 40 watts (à ses débuts). Une fréquence qu’elle partageait avec la radio des comités de quartier d’Uccle : Radio 1180 et avec la radio de la communauté juive Radio Judaïca. Les trois radios se répartissaient le temps d’antenne, jusqu’au jour où Radio Judaïca rompit unilatéralement l’accord en occupant la fréquence toute la journée ce qui força les deux autres radios à changer de fréquence (ce fût aussi le cas pour Radio Louvain La Neuve qui occupait elle aussi cette fréquence) Radio Aurore s’installa alors sur 102.5 Mhz. Elle donna l’occasion à plusieurs animateurs de faire leurs premiers pas sur la bande FM ( Patrick Dorval, Tony Mistral, Bruno G, Giles Tonic, Marc Oschinsky)  Radio Aurore faisait partie de l’association pour la Libération des Ondes (ALO). Fidèle aux principes de l’association elle refusait tout asservissement politique et commercial, même en contrepartie d’un local offert par les commerçants de la commune.

L’arrêt de Radio Aurore survint durant l’année 1983, il était dû à la conjonction de problèmes récurrents dans beaucoup de radios libres de l’époque : dissension au sein de l’équipe, problèmes financiers et concurrence féroce entre radios sur une espace de diffusion restreint. (la bande fm n’était ouverte aux radios libres que de 100 à 104.0 MHz).

Après l’arrêt de Radio Aurore sa principale rivale commerciale Radio Sunset S’installa à Watermael-Boitsfort (place Keym) sur 103.75 MHz. Elle cessa à son tour d’émettre deux ans plus tard.

 

Un extrait d’une émission de Radio Aurore

Bonus : Le communiqué de presse relayant la saisie de Radio Aurore, qui avait utilisée une fréquence relais dans la partie de la bande FM interdite à l’époque aux radios locales, comprise entre 104.0 et 107.9 Mhz (elle sera ouverte aux radios libres en 1985). Le communiqué fait référence dans son titre, à l’arrestation en Pologne de Roger Noël (alias Babar) le président de l’Association pour le Libération des Ondes (ALO), alors qu’il tentait de livrer un émetteur de radio au syndicat clandestin Solidarnosc.

 

 

 

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search